C’est LA question !

GRAPHISTE : DÉFINITION(S)

D’après le Dictionnaire, un graphiste est un « Dessinateur chargé de la conception de projets graphiques« , d’après Wikipédia c’est un « Professionnel de communication qui conçoit des solutions de communication visuelle« .

tablette graphique - dixit graphisteEt donc, c’est quoi un graphiste ? et bien c’est un (une)…

  • Artiste
  • Dessinateur (trice)
  • Maquettiste
  • Concepteur (trice) graphique
  • Infographiste
  • Designer graphique
  • Publicitaire
  • Conseiller (ère) graphique
  • Illustrateur (trice), etc.

Le graphiste est donc un peu tout cela à la fois. Son métier consiste à mettre en forme des éléments visuels (textes, formes, photos, illustrations, pictogrammes, etc.) pour véhiculer un message fort, percutant, original, au travers de supports visuels et d’outils de communication.

Ces outils de communication peuvent être institutionnels (plaquettes, chartes graphiques, etc.), informatifs (plaquettes, brochures, cartes de visite, etc.), publicitaires (flyers promotionnels, affiches ou panneaux publicitaires, etc.) ou commerciaux (Site internet E-Commerce, etc.).

On distingue les supports dits « PRINT » (Affiches, dépliants, plaquettes, panneaux, covering véhicule…) qui nécessitent d’être imprimés pour être utilisés, des supports « NUMÉRIQUES » tels que les sites internet, les blogs, les bannières web, multimédia, etc…

Bien que sur la forme les techniques de créations soient différentes et adaptées à chaque type de supports, sur le fond le travail de « mise en forme » et de « clarté de l’information à faire passer » de la part du graphiste reste le même.

Par la maîtrise des logiciels adaptés, un œil aiguisé, et un sens de « l’artistique » approfondi, le graphiste sait donc comment créer un outil visuel agréable à regarder, clair dans sa lecture, percutant dans son message, bref : EFFICACE !

Pour cela, il sait proposer à ses clients des choix de couleurs et de mises en formes adaptés, tout en respectant les désirs de son clients, les outils de communication déjà existants ou la charte graphique de l’entreprise, mais aussi les codes symboliques et culturels qui permettent de faire passer un message clair.

COMMENT DEVENIR GRAPHISTE ?

Le métier de graphiste est un métier passionnant qui peut s’apprendre aisément pour quelqu’un de motivé, cependant il y a un prérequis indispensable pour se lancer dans la carrière de graphiste : être créatif et avoir le sens de l’artistique

Faut-il « savoir dessiner » ? Pas nécessairement, mais c’est un plus ! Dans tous les cas il faut s’intéresser au monde de l’artistique et être à l’affût des tendances graphiques du moment, et même savoir les devancer parfois !

Pour être graphiste il faut aussi avoir de solides connaissances en histoire de l’art et une bonne culture générale : la curiosité n’est pas forcément un vilain défaut pour le graphiste car il doit s’intéresser à tout ce qui l’entoure pour progresser dans son activité et savoir s’adapter à tous les projets !

Et bien entendu, il faut être à l’aise avec l’outil informatique !

LES ÉTUDES

Il n’y a pas de diplôme spécifique pour exercer le métier de graphiste, donc à ce titre on peut se former « sur le tas » et avec le temps devenir un graphiste de talent. L’expérience est en effet la meilleure des formation pour progresser dans ce métier.

Pour autant, il est tout de même plus judicieux d’envisager un cursus de formation classique pour appréhender au plus tôt toutes les techniques graphiques, maîtriser les logiciels et se former aux contraintes du métier de graphiste.

Il existe plusieurs formations diplômante proposées par les écoles d’arts ou les universités, pour suivre un cursus de graphiste. La plupart sont des formations post Bac, avec chacune leurs spécialités :

  • Niveau BAC : BMA Graphisme et Décor, MAquettiste Infographiste Multimedia
  • Niveau Bac + 2 : BTS Design graphique, BTS Design d’Espace, BTS Communication Visuelle, DUT MMI (Métiers du Multimédia et de l’Internet), DMA Arts Graphiques
  • Niveau Bac + 3 : Licence pro Communication Visuelle, Bachelor Graphisme, DNMADE (Diplôme National des Métiers d’Arts et du Design), Motion Designer
  • Niveau Bac + 4 : Master Graphisme, Mastere spécialisé graphisme, DNSP (Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique), DSAA Graphisme (Diplôme Supérieur d’Arts Appliqués)

LES DÉBOUCHÉS

A la suite de ces formations, plusieurs possibilités s’offrent alors au jeune diplômé pour travailler en indépendant (Freelance) ou comme salarié dans une agence publicitaire ou de marketing. Il est possible aussi de travailler dans les pôles communication des administrations ou des mairies, voire de grandes entreprises lorsque celles-ci ont des services dédiés. 

La palette des activités du métier de graphiste étant très large, il est possible de suivre des formations complémentaires pour se spécialiser dans l’illustration, le branding, le webdesign, la PAO (Publication Assistée par Ordinateur), l’édition, la Presse, l’imprimerie, l’animation 2D ou 3D, la photocomposition, le marketing digital, le packaging, etc… 

LE SALAIRE

Un graphiste salarié en début de carrière touche en moyenne 1500 € à 1600 € brut, au bout de 10 années d’expérience, un graphiste confirmé peut prétendre à un salaire de 3000 € brut environ, et au delà même pour un graphiste Senior en fin de carrière.

Ces chiffres peuvent varient selon la taille de l’entreprise qui embauche le graphiste, mais aussi selon sa notoriété ou son talent, sa spécialité et son statut salarié ou non.

Le statut de graphiste indépendant ou freelance est un peu différent : sa rémunération est en général un peu moins importante que celle du graphiste salarié, mais ce statut lui permet de toucher un peu (et souvent même BEAUCOUP..) à toutes les disciplines du métier. Le graphiste freelance est souvent considéré comme le « couteau suisse » du graphisme !

ET LE FREELANCE ?

Il existe plusieurs spécialités chez les graphistes : le maquettiste est spécialisé dans la mise en page de documents, notamment pour l’édition. L’infographiste est spécialisé dans le travail de supports numériques. L’illustrateur créera des visuels vectoriels ou traditionnels, des mascottes ou des pictogrammes. Le spécialiste de la typographie va créer des polices de caractère, etc.

Pour autant, le Graphiste Indépendant, aussi appelé Graphiste Freelance se doit de maîtriser une grande part de ces spécialités voire toutes, car sa grande force est de pouvoir mener un projet de création visuelle de A à Z ; de la rencontre client et de la présentation du projet, jusqu’à son rendu final sur support print ou numérique, et ce, en passant par toutes les phases de création : étude du projet, proposition de maquettes, mise en page des éléments graphiques (photos, images, textes, etc.), créations d’éléments visuels (logos, pictogrammes, illustrations, photomontages, etc.), présentation au client, préparation du document pour l’impression et suivi de celle-ci le cas échéant, intégration des pages web à l’espace numérique d’hébergement du client dans le cas d’un site internet, etc.

Cette multitude de compétences est vraiment LE PLUS du Freelance, et donc un véritable bénéfice pour le client final, car celui-ci n’aura, pour mener son projet à bien, qu’un seul et unique interlocuteur privilégié, capable de traiter toutes les facettes du projet et donc le plus souvent ouvert, réactif et surtout CRÉATIF.

 COMBIEN ÇA COÛTE UN GRAPHISTE FREELANCE ?

La question serait plus exactement : « Quand je fais appel à un Graphiste Freelance, qu’est-ce que j’achète ? « …

La réponse tient en 5 points. Quand vous faites appel à un graphiste freelance vous vous offrez les services d’un professionnel qui met à votre disposition et à celle de votre projet : 

  1. De l’expérience et du savoir-faire
  2. La maîtrise de logiciels et de techniques graphiques spécifiques
  3. Un réseau de partenaires spécialisés
  4. Du temps
  5. Les droits d’exploitation de vos outils de communication

 

pictogramme ampoule1 – De l’EXPÉRIENCE ET DU SAVOIR-FAIRE : lorsque vous faites appel aux services d’un graphiste freelance, c’est que vous souhaitez réaliser un outil de communication PRINT ou NUMÉRIQUE pour une entreprise, une association, ou pour vous-mêmes. Que vous ayez donc une idée précise de votre projet ou non, le graphiste, de par son expérience et sa formation, saura mettre en oeuvre toutes les actions nécessaires à la réalisation de celui-ci.

Il saura vous conseiller sur les meilleurs choix graphiques à faire, et saura proposer les supports de communication les plus efficaces pour votre projet.


pictogramme crayon dixit graphiste2 – La MAÎTRISE d’outils spécifiques pour la création de supports de communication : des logiciels de mise en page, de création de sites internet, de retouches photographiques, de créations d’illustrations vectorielles,  et des techniques picturales traditionnelles (peinture, crayons, aquarelle, pastels, encres, etc.) afin de s’adapter au mieux au style graphique souhaité pour votre projet. Bien sûr chaque graphiste freelance à « sa patte » mais il se doit de maîtriser malgré tout le plus grand nombre de techniques graphiques afin de ne pas être trop segmentant.

C’est sa force !


pictogramme réseau dixit graphiste3 – Un RÉSEAU : le graphiste freelance connait parfaitement la chaîne graphique et tous les acteurs de celle-ci (éditeurs, imprimeurs, autres prestataires, etc.). Il a des contacts privilégiés et travaille avec des partenaires de qualité en qui il a confiance. Il peut donc vous accompagner dans la création de vos outils de communication de A à Z, en se chargeant par exemple du suivi de l’impression des documents PRINT ou de la mise en place de vos pages web sur votre hébergement.

Le graphiste freelance peut aussi vous conseiller sur le choix de tel ou tel partenaire : le fournisseur d’accès pour votre site internet ou le prestataire informatique dont vous avez besoin.


pictogramme temps dixit graphiste freelance4 – Du TEMPS : pour réaliser votre projet le graphiste va mener un grand nombre d’actions qui prennent chacune un temps certain : d’une part il va vous rencontrer et vous écouter lui présenter votre projet, éventuellement poser les questions qui lui sembleront nécessaires pour bien cerner ce projet. Puis il va faire des recherches de travail, se documenter afin de préparer ses premiers croquis, ses premières idées. Il va ensuite proposer une ou plusieurs maquettes en fonction du projet souhaité et donc pour cela faire des tests de couleurs, de formes, de positionnements d’éléments. Après validation de votre part, il va s’attaquer à la réalisation finale du projet : mettre en page les documents que vous lui avez donné, que ce soit du texte ou des images. Il peut organiser des visuels (fonds, contours, formes générales ou spécifiques au document, pictogrammes, etc.), retoucher des photos, hiérarchiser graphiquement les éléments comme les titres, le contenu textuel, ou les images en leur attribuant des spécificités de couleur, de taille, ou des effets d’ombrages ou de reliefs et bien d’autres éléments encore afin d’avoir un document harmonieux et en cohérence avec vos attentes. Le cas échéant et après relecture de votre part, il va peut-être corriger d’éventuelles coquilles ou modifier tel ou tel élément à votre convenance. Ces « aller-retours » client/graphiste peuvent être nombreux et prendre du temps, mais le but final est d’avoir un produit fini « parfait ». Enfin, lorsque tout ceci est validé, le graphiste va préparer le document en fonction du support final : en NUMÉRIQUE il va optimiser l’affichage des fichiers afin qu’ils soient les moins lourds possibles pour le web, mais aussi qu’ils soient de qualité suffisante. Il va aussi préparer si nécessaire plusieurs documents de différentes tailles afin qu’ils s’adaptent à chaque support (tablette, smartphone, ordinateur, etc…). En PRINT, il va faire les préparations colorimétriques pour une impression OFFSET ou Numérique (CMJN). Il va préparer les repères de coupes et de calage des machines (fonds perdus, traits de coupe, hirondelles, etc…). Il peut aussi valider le BAT (Bon à Tirer) pour le client et effectuer le suivi de l’impression… En fonction du support à réaliser et de l’expérience du graphiste (et donc de sa rapidité d’exécution), le travail de celui-ci sur un projet peut aller de quelques heures à plusieurs jours !


pictogramme droits dixit graphiste freelance5 – Les DROITS d’exploitation de l’oeuvre : peu de gens le savent mais tout créateur d’une « oeuvre de l’esprit » et de sa matérialisation (sous forme d’un logo, d’une affiche ou tout autre support graphique) reste propriétaire de son oeuvre À VIE.  Il ne peut donc « VENDRE » son oeuvre, qui lui appartiendra toujours quoi qu’il arrive. Par contre, ce que le créateur ( en l’occurrence ici le graphiste) cède à son client, ce sont les droits patrimoniaux de cette oeuvre (les droits d’exploitation). Ces droits patrimoniaux regroupent les droits de représentation (droit de diffuser l’oeuvre en public), les droits de reproduction (les droits de fixer l’oeuvre sur un support matériel afin de la diffuser) et les droits d’adaptation ( adapter l’oeuvre en fonction du support  choisi par exemple). Les tarifs de cession de ces droits sur une oeuvre varient en fonction de quatre paramètres : le type de supports de diffusion, leur nombre, leur durée d’exploitation et la zone géographique choisie pour l’exploitation de cette oeuvre. Ces tarifs peuvent varier de manière importante ; en effet, acheter les droits d’exploitation d’un logo pour un artisan local, ce n’est pas la même chose que d’acheter les droits d’exploitation pour une campagne nationale d’affichage 4 x 3 m d’une grande entreprise. L’enjeu financier n’est pas le même. La cession des droits est donc calculée sur la base des bénéfices potentiellement tirés par le client de l’usage de l’oeuvre, et donc du travail du graphiste qui devra être rémunéré en conséquence.


En résumé, lorsque vous faites appel à un graphiste Freelance, vous faites appel à un professionnel des arts graphiques qui par son expérience, sa connaissance du marketing, son réseau de professionnels et sa maîtrise de logiciels et techniques adaptés, saura créer pour vous et votre entreprise des outils de communication efficaces et personnalisés.

Quels sont les tarifs d’un graphiste freelance ?

Le graphiste peut facturer ses prestations de 3 façons différentes : 

  • À l’heure / Forfait horaire
  • À la journée / Forfait journalier
  • À la prestation

Selon l’expérience du graphiste (Débutant, Expérimenté, ou Senior) et la complexité du projet, les tarifs horaires peuvent varier de 25 € à 75 € de l’heure. Les tarifs journaliers de 200 € à 600 € par jour. Les tarifs des forfaits « à la prestation » dépendent du projet en lui-même.
Ces tarifs sont donnés à titre indicatif. En effet, en fonction de son savoir-faire, de sa spécialisation (maquettiste, illustrateur, webdesigner, développeur, codeur, typographe, etc…) et surtout de sa notoriété, le graphiste adaptera ces prix, qui peuvent parfois atteindre des niveaux bien supérieurs. 

Pour autant, il ne faut pas oublier que le graphiste freelance est un « travailleur indépendant » et qu’à ce titre il a des charges professionnelles de fonctionnement ; pour l’achat de son matériel, la location d’un local ou d’un bureau par exemple. Il paie aussi un nombre conséquent de cotisations sociales ou d’assurances pour son activité.

Enfin le graphiste adapte ses tarifs en fonction du projet en lui-même et de son client. Les enjeux commerciaux et financiers et les temps de travail ne sont pas les mêmes si le graphiste intervient pour un artisan local ou pour une entreprise multinationale, même si son implication reste la même.

Pour ma part, j’essaie toujours d’être le plus juste afin de proposer des prix corrects qui sont le vrai reflet de mon travail et de mon implication, tout en prenant en compte le client et ses possibilité financières. Je propose par exemple un Star Pack pour tout ceux qui débutent leur activité commerciale comprenant 1 logo + 1 carte de visite + 1 site internet à partir de 1000 € HT 

Tarifs de mes prestations graphiques

  • Site internet : à partir de 800 € HT
  • Affiche : à partir de 250 € HT
  • Logo : à partir de 300 € HT
  • Dépliant : à partir de 350 € HT
  • Brochure : à partir de 400 € HT
  • Flyer : à partir de 150 € HT
  • Carte de visite : à partir de 100 € HT
  • Faire-part : à partir de 100 € HT
  • Illustration : à partir de 100 € HT

Pour avoir plus d’informations sur les tarifs de mes prestations et le détail de celles-ci je vous invite à visiter la page « MES TARIFS », ou bien à me faire une demande de DEVIS.

J’espère avoir répondu à cette fameuse question que beaucoup de gens se posent : « qu’est-ce qu’un graphiste ? » et en particulier « Qu’est-ce qu’un graphiste freelance ? ». Cependant s’il reste des points à éclaircir pour vous, n’hésitez pas à me CONTACTER et me laisser un message.

Vous pouvez aussi visiter mon portfolio pour découvrir mon « style graphique » et quelques unes de mes créations.

En savoir plus http://kitdesurvie.metiers-graphiques.fr/articles/pourquoi-facturer-plus-cher-un-gros-client

et http://kitdesurvie.metiers-graphiques.fr/articles/comment-fonctionne-le-droit-d-auteur )

Icon vector created by freepik – www.freepik.com